Le passage de la vallée Emscher. Retour de la nature à un niveau mondial.

Publié le par Capitale européenne de la culture 2010

Le long du passage Emscher l’on peut suivre la transformation fascinante du territoire des « milles cheminées » (« Tausend Schlot »), en une région métropolitaine du XXIe siècle. Et ce, au sens d’une gestion écologique durable.

Dans la région d’Emscher, un paysage de terrils, on peut voir depuis longtemps l’envers disgracieux de la région. Et exactement à cet endroit, se réalise depuis 20 ans un prototype de planification coopérative régionale au travers d’un projet gigantesque de transformation et de renaturation du paysage.

Le chantier international d’Emscher Park des années 90 assoie la marque de réhabilitation et de redéfinition d’une large bande du Land. Entre-temps, un fleuve renaturé long de soixante kilomètres a succédé à un canal bétonné d’évacuation des eaux. Il s’agit pour l’instant, du plus grand projet de renaturation du monde. Des espaces naturels et des terrains de plusieurs sites industriels désaffectés ont été réemployés de manière attractive – pas seulement pour le travail et le commerce, mais avant tout pour l’habitat, le loisir et l’art. Difficile à imaginer ? Celui qui aujourd’hui n’y croit pas est invité à s’assurer  personnellement du « Miracle de l’Emscher ».

RUHR 2010, en partenariat avec la coopérative d’Emscher, assure la réussite de cet effort commun, et les gens de la région en sont fiers. Un carrefour entre tous les milieux, les caractères, les langues et pays d’origines ; et de cela, la capitale de la culture en regorge.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article