La nostalgie du second niveau

Publié le par Capitale européenne de la culture 2010

Le 10 juillet 2008, le premier coup de pinceau du projet intitulé « Die Sehnsucht nach Ebene 2 » était donné.

Les initiateurs du projet des ponts d’Hagener, Milica Reinhart et Marjan Verkerk, commencèrent la réalisation de leurs esquisses colorées, qui avaient été développées sur le principe des souvenirs qu’avaient plusieurs habitants des ponts du vieux Hagen. Avant tout, les artistes interviewèrent plus de 40 femmes du quartier dans lequel 84 nations sont représentées. Ils leur demandèrent les détails de leurs vies et les couleurs de leurs souvenirs. Le remodelage – comme l’on dit dans le milieu architectural -  qui s’ensuivi, séduit, au-delà de sa dimension urbanistique, par son modèle de liaison entre art, développement de la ville et migration. Plus particulièrement en juillet 2010, lorsque Hagen sera au centre du projet de la capitale de la culture « Local Heroes », dans lequel le pont est le lieu central de l’évènement. La commission allemande de l’Unesco a parrainé le projet « Die Sehnsucht nach Ebene 2 ».

 www.sehnsuchtnachebene2.de

Publié dans Quartiers urbains

Commenter cet article