Marxloh. Istanbul

Publié le par Capitale européenne de la culture 2010

Une métropole de la Ruhr sans marchands de fruits turcs, sans vendeur de glaces à l’italienne et sans restaurant grecs dans les parages, serait inimaginable. A moins que l’on soit urbaniste.

Les villes elles-mêmes avec leurs architectures, leurs places et leurs parcs ont été bâties dans une perspective d’utilité et de règles de constructions exclusivement allemandes. Avec « Marxloh Istanbul », la Elisenhof du quartier Marxloh de Duisbourg devient le terrain expérimental d’un urbanisme à dominante multiculturelle. Une surface située entre la nouvelle mosquée et l’église catholique de Marxloh est proclamée comme espace planificateur extraterritorial et l’appel à candidature des jeunes créatifs est prévu sans règles particulières de construction. Le but : les sensations des habitants ainsi que leur identification au quartier doivent être condensées en une image globale. De par la création de conditions de vies attractives, Marxloh veut à terme viser d’autres groupes de populations, qui s’implanteraient là où ils peuvent prévoir la manière dont ils veulent vivre.

Partenaires : Ville de Duisburg, immeo=wohnen ; Stadtteilinitiative Duisburg-Marxloh.

Publié dans Quartiers urbains

Commenter cet article