Sur les chemins de la métropole

Publié le par Capitale européenne de la culture 2010

La région entre la Ruhr, l’Emscher et Lippe est un pays de passage : une métropole en devenir dans une période entre hier, aujourd’hui et demain. De l’âge industriel à celui de l’information et de la science.

Pour la plupart des gens, l’histoire de la Ruhr commence avec l’invention de la machine à vapeur et la révolution technique du 19e siècle. La perception extérieure historique – voire même la perception des gens de la région – est souvent associée à l’héritage de l’époque précitée. Les puits de mines, les Hauts fourneaux, les « cathédrales de la culture industrielle » en sont des marques imposantes. Ils brouillent souvent le regard sur l’histoire de la région.

Il n'est pas utile de retourner à l’âge de pierre – et de « l’épée de Vogelheim » (épée en silex vieille de 280.000 ans trouvée à Essen lors de la construction du canal Rhein-Herne) – pour comprendre que la région des rivières de l’époque glaciaire, la Ruhr, l’Emscher et la Lippe est une région colonisée depuis des siècles. Des outils intacts du développement des colonies se trouvent partout : archaïques, francique-saxon, moyenâgeux, mais aussi des temps plus récents.

Mais ce qui a toujours manqué, c’était un centre dominant, un point essentiel du pouvoir séculier ou religieux. La raison en est que la région était frontalière - une région de transit ; un pays de pèlerins de commerçantes et de cortèges militaires – des armées de Rome et les hordes germaniques, des francs et des saxons, des missionnaires et des colonisateurs cisterciens et bénédictins, des moines du Moyen-âge, des mercenaires maraudes de la guerre de 30 ans jusqu’aux troupes de Napoléon. Le pays vallonné entre la Ruhr et le Lippe a été traversé par les bruyantes charrettes marchandes sur le Hellweg – qui faisait office de route entre la ville flamande Brugge et la ville Russe Novgorod. Aujourd’hui, ce sont les colonnes de poids lourds de la logistique européenne qui empruntent cette route.

Le programme de la capitale culturelle RUHR 2010 fait sienne cette particularité conceptuelle. Il invite à comprendre le passé, le présent et le futur de cette région dynamique à l’aide de ces passages. Quatre passages avec chacun une direction est-ouest reflètent la géographie et la topographie historique.

 

 

Le passage de la vallée de la Ruhr. Simplement fabuleux.

Le passage Hellweg

Le passage de la vallée Emscher. Retour de la nature à un niveau mondial. 

Le passage de la Lippe. Entre paysage idyllique et trafic fluvial

 

 



Publié dans Découvrir

Commenter cet article